« La FTQ souhaite la bienvenue à 6 000 nouveaux membres dans les télécommunications » - René Roy, secrétaire général de la FTQ

Après plus de 30 ans, la boucle de l’unité syndicale est bouclée chez Bell

Le secrétaire général de la FTQ, René Roy

Le secrétaire général de la FTQ, René Roy

Montréal, lundi 15 octobre 2007 – La FTQ souhaite la bienvenue aux quelque 6 000 employés de bureau et des ventes de Bell ou des compagnies sous son contrôle qui ont approuvé dans une proportion de 87 % l’entente de fusion conclue en septembre dernier entre l’Association canadienne des employés en télécommunications (ACET) et le Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP). À l’échelle canadienne, ce sont 12 000 membres de l’ACET qui ont joint les rangs du SCEP.

« Il s’agit d’une belle façon de boucler la boucle de la solidarité et de l’unité chez Bell. Après les téléphonistes et les techniciens dans les années 1970, l’arrivée des employés de bureau et des ventes vient renforcer le rapport de force et l’expertise incontournable du SCEP et par conséquent de la FTQ dans le secteur des télécommunications », a indiqué le secrétaire général de la FTQ, René Roy, lui-même issu des rangs du SCEP chez Bell.

Avec la fusion, le SCEP comptera désormais 47 000 membres dans ce secteur d’activité, ce qui en fera, et de loin, le plus important dans les communications au pays. La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

-30-

Source : FTQ