La FTQ s'associe au lancement d'une nouvelle institution au service de la communauté noire de Montréal : la Clinique juridique du groupe Jeunesse noire en action

Montréal, le 20 octobre 2003 – Le président de la FTQ, M. Henri Massé, a salué le lancement aujourd’hui d’une nouvelle institution au service de la défense des droits de la communauté noire de Montréal, la Clinique juridique mise sur pied à l’initiative du groupe Jeunesse noire en action.

À l’occasion d’une conférence de presse tenue aux bureaux de la FTQ, M. Massé a souligné l’importance de contribuer à la défense des droits des minorités ethnoculturelles, et notamment de la communauté noire, anglophone et francophone. On estime à près de 150 000 le nombre de membres de la communauté noire au Québec, soit le groupe d’appartenance à une communauté visible le plus important au Québec. « C’est une communauté trop souvent victime de discrimination et de négation de ses droits, a dit M. Massé. Le nouvel outil de défense qu’elle se donne aujourd’hui est donc essentiel. »

Le président de la FTQ a salué le travail du groupe montréalais Jeunesse noire en action (JNEA) qui est à l’origine de cette initiative, ainsi que son directeur, M. Peter Flegel. Fondé en 1999, JNEA regroupe des jeunes noirs de tous horizons dans le but de promouvoir leurs intérêts et de sensibiliser la société à l’égard de leurs problèmes. Ses membres sont originaires des Caraïbes anglophones et francophones, de l’Amérique latine, de l’Afrique et de l’Amérique du Nord.

M. Massé conclut : « Nous devons poursuivre sans relâche la lutte pour l’égalité des chances pour tous et pour toutes, en s’assurant que les outils de droit soient accessibles pour corriger les injustices et obtenir réparation. C’est par des démarches positives, comme l’action communautaire, que nous parviendrons à l’égalité de traitement pour tous les Québécois et Québécoises. »

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.