La FTQ salue l’entente historique de fusion entre le SCEP et l’ACET

Michel Ouimet, vice-président du SCEP et Line Brisson de l'ACET lors de manifestations chez Bell

Michel Ouimet, vice-président du SCEP et Line Brisson de l'ACET lors de manifestations chez Bell

La FTQ salue l’entente historique de fusion intervenue vendredi dernier entre l’Association canadienne des employés en télécommunications (ACET) et le Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) et se montre confiante dans l’issue du vote des membres dont le résultat sera connu le 15 octobre prochain.

« Il s’agit vraiment d’un moment historique car après plus de 31 ans de cohabitation, nous allons enfin unir nos efforts, nos ressources et notre expertise pour faire face aux nombreux défis qui nous attendent. Cette fusion est l’une des plus importante à intervenir dans le milieu syndical au Canada et il s’agit de la plus grande entre des syndicats des télécommunications », mentionnait Michel Ouimet, vice-président exécutif du SCEP et vice-président de la FTQ, dans un communiqué émis vendredi à l’issue du Conseil général de l’ACET.

Rappelons que l’ACET et le SCEP représentent chacun 12 000 employés de Bell ou de compagnies qui lui sont reliées. Avec la fusion, le SCEP comptera désormais 47 000 membres dans le secteur des communications.

-30-