La FTQ salue la Journée internationale pour les travailleuses et les travailleurs domestiques

Montréal, le 15 juin 2012 – Le Réseau international des travailleuses et des travailleurs domestiques vient de décréter le 16 juin Journée internationale pour les travailleuses et les travailleurs domestiques.

Cette décision survient un an après l’adoption, par l’Organisation internationale du travail (OIT) de la Convention 189 sur un travail décent pour les travailleuses et les travailleurs domestiques.

La Convention 189 de l’OIT, adoptée après deux longues années de débats et de travail continu, demande que les 100 millions de travailleuses et les travailleurs domestiques à travers le monde jouissent des mêmes droits et des mêmes protections sociales que l’ensemble des autres travailleurs et travailleuses.

« À la FTQ, nous avons soutenu pleinement cette lutte, de même que les efforts que font nos syndicats affiliés pour faciliter la syndicalisation de ces femmes et de ces hommes qui sont maintenus depuis trop longtemps dans l’ombre. En plus d’être invisible, leur travail est sous-estimé, sous-payé et non reconnu. Plusieurs subissent de mauvais traitements, sont exploités et victimes d’abus généralement impunis. Il faut y mettre un terme et il est urgent que le Canada ratifie la Convention 189 de l’OIT. Au Québec, des pas importants restent à faire, entre autres pour assujettir les travailleuses et les travailleurs domestiques à la Loi sur les accidents de travail et les maladies professionnelles, notamment en améliorant le projet de loi 60 visant à moderniser le régime de santé et de sécurité du travail », a commenté Louise Mercier, vice-présidente à la direction de la FTQ.

Le texte de la Convention 189 est clair : il faut assurer à ces millions de personnes un environnement de travail sûr et salubre. Des mesures doivent donc être prises par les différents gouvernements pour garantir un tel environnement, en tenant compte des caractéristiques particulières du travail domestique dans chacun des pays.

À travers le Canada, ce sont plus de 150 000 personnes qui effectuent des tâches domestiques, de garde d’enfants, de gouvernante et d’aide aux parents, d’aide familiale et de maintien à domicile. Près de 90 % sont des femmes, provenant pour la plupart de divers pays étrangers.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 membres.