La FTQ réagit au projet de loi 16 sur la diversité culturelle

Photo du secrétaire général de la FTQ, René Roy.

Le secrétaire général de la FTQ, René Roy
Crédit: Clément Allard

Invitée à la dernière minute à réagir au projet de loi 16, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec a décidé de s’adresser aux parlementaires par le biais d’une lettre mémoire. La FTQ déplore le court délai imposé par le gouvernement pour présenter la position de la Fédération.

Pour la FTQ, ce projet de loi est inutile et n’apporte rien de plus que ce qui est déjà en place. Par ailleurs, ce projet de loi ne cible pas le bon débat. Ce qui irrite au plus haut point, c’est la place de la religion dans l’espace public, et donc la nécessité de faire le débat sur l’accommodement raisonnable religieux. Enfin, la place des femmes dans la société québécoise n’est pas négociable. Pour la FTQ, ce projet de loi doit être retiré.

Téléchargez la lettre.