La FTQ et ses syndicats répondent positivement

Comité de travail dans le secteur du transport scolaire

Montréal, le 27 avril 2011 – Avec ses six syndicats affiliés et plus de 2 000 membres dans le secteur du transport scolaire, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) annonce qu’elle participera au comité de travail mis sur pied par la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, afin de faire le point sur les enjeux et les perspectives d’avenir de ce secteur.

Selon le mandat dévolu au comité, ce dernier aura entre autres à se pencher sur les conditions générales faites aux travailleurs et travailleuses, particulièrement en ce qui concerne l’organisation du travail, l’emploi et les besoins de main-d’œuvre.

« Les chauffeurs et les chauffeuses d’autobus scolaire transportent nos enfants, plus de 500 000, à l’année longue à travers le Québec. Si tout le monde reconnaît que leur travail est important pour les conduire à bon port dans des conditions sécuritaires, il faut aussi savoir que leurs conditions de travail sont de plus en plus difficiles », a dit le président de la FTQ, Michel Arsenault.

« Difficiles sur le plan de l’exécution de leur travail, car ce n’est pas toujours facile de conduire à bon port et sans incident des dizaines d’enfants matin et soir chaque jour de la semaine. Mais difficiles également sur le plan de la rémunération et des heures de travail » a ajouté Michel Arsenault.

Il faut savoir que les conditions varient fortement d’un transporteur à l’autre. Sur le plan des modes de rémunération seulement, la diversité est grande : paiement à l’heure, à la semaine, à la sortie… Souvent non garanties, les heures de travail sont tout aussi disparates, allant des horaires réguliers aux horaires ad hoc, en passant par les heures brisées, etc.

« Une grande majorité de nos conventions collectives viennent à échéance en 2012 et nos syndicats concernés ont uni leurs forces afin de se donner une stratégie commune en vue des prochaines négociations et les préparatifs vont bon train. Nous participerons à ce comité de bonne foi, espérant que ses travaux se concluront sur des recommandations positives, visant l’amélioration des conditions dans lesquelles s’exerce le transport scolaire », a conclu André Paquin, responsable du comité FTQ pour le transport scolaire.

Les six syndicats affiliés de la FTQ sont : les Métallos, le Syndicat québécois des employées et employés de service, section locale 298, les Teamsters, section locale 106, les Travailleurs canadiens de l’automobile, les Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce ainsi que l’Union des employés et employées de service, section locale 800.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de 600 000 membres.