La FTQ et le SCFP sont satisfaits de la décision du gouvernement du Québec d’alléger le fardeau financier de l’UQAM

Le secrétaire général de la FTQ, René Roy

Le secrétaire général de la FTQ, René Roy

Montréal, le jeudi 9 octobre 2008. – C’est avec satisfaction que la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) accueillent la décision du gouvernement du Québec de prendre en charge une part de 180 millions de dollars de l’endettement de l’UQAM pour le projet du Complexe des sciences et de verser les subventions de 85 millions de dollars afin d’aider à rétablir l’équilibre budgétaire de l’Université.

« Pour la FTQ, qui a multiplié les interventions dans ce dossier, il est important de valoriser la vocation particulière de l’Université du Québec à Montréal, de soutenir et de développer cette institution d’enseignement unique au Québec. L’UQAM n’a pas à traîner comme un boulet les décisions des gouvernements passés qui ont mis en péril son équilibre budgétaire », a déclaré René Roy, secrétaire général de la FTQ et aussi membre du conseil d’administration de l’UQAM.

« Nous avons besoin d’université comme l’UQAM dont la vocation et le rôle social ont déjà permis de former plusieurs générations d’étudiants et d’étudiantes et, à ce chapitre, nous devons saluer l’intervention avisée de la ministre Michelle Courchesne dans ce dossier », a poursuivi M Roy.

« La saga entourant le financement de l’UQAM a assez duré, il faut maintenant penser à l’avenir et regarder en avant. Cette décision du gouvernement doit maintenant permettre à l’UQAM de poursuivre son développement dans un esprit plus serein », a poursuivi Michel Bibeau, directeur adjoint du SCFP Québec).

« C’est une excellente nouvelle pour l’UQAM mais il faut être bien conscients que cela ne règle pas le problème de son sous-financement chronique qui affecte également l’ensemble des universités québécoises », a conclu Roland Coté, président du Syndicat des employées et employés de l’Université du Québec à Montréal (SCFP-1294).

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

– 30 –