La FTQ appuie le Bloc Québécois

Henri Massé et Gilles Duceppe <br> <br>Photo Service de l'information de la FTQ

Henri Massé et Gilles Duceppe

Photo Service de l'information de la FTQ

Montréal, lundi 19 décembre 2005 – Après consultation de son Conseil général spécial vendredi dernier, la FTQ apporte ce matin son appui au Bloc Québécois. Le président de la FTQ, M. Henri Massé et le secrétaire général, M. René Roy ont profité de la visite de M. Gilles Duceppe au bureau de la FTQ pour en faire l’annonce.

Le Bloc Québécois doit être porteur de mesures concrètes

« Nous appuyons le Bloc Québécois pour que son chef et sa députation soient porteurs de propositions et de mesures concrètes dans des dossiers qui nous importent collectivement.

« Qu’on pense au déséquilibre fiscal, à des mesures de redressement du secteur manufacturier, aux fermetures d’usines ou d’entreprises, au soutien du revenu des travailleurs âgés ayant perdu leur emploi, entre autres. En ce sens, notre appui n’est pas inconditionnel », a indiqué le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, Henri Massé.

Nous ne pouvons voter pour les libéraux fédéraux

En ce qui a trait aux libéraux fédéraux, les délégués au Conseil spécial de la FTQ ont fait valoir que « malgré leurs efforts pour faire oublier le scandale des commandites, nous ne pouvons ni voter pour, ni cautionner des pratiques qui marqueront pour longtemps la mémoire collective des Québécoises et des Québécois »

L’approche pragmatique de la FTQ

La FTQ réaffirme son attitude pragmatique dans l’approche des différents enjeux identifiés par ses syndicats affiliés et, plus largement, par ses membres en tant que citoyens impliqués activement dans tous les secteurs de la société civile au Québec. L’appui de la FTQ au Bloc Québécois s’inscrit dans le cadre de cette approche pragmatique.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.