« La FTQ accueille favorablement le Plan Nord, cependant il faudra juger la valeur de l’arbre à ses fruits » – Michel Arsenault, président de la FTQ

Réaction de la FTQ au Plan Nord

Montréal, le lundi 9 mai 2011 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), réagit avec prudence au Plan Nord annoncé aujourd’hui par le gouvernement du Québec. « Bien qu’étant favorable à la mise en valeur des richesses du Québec, particulièrement dans le Grand Nord québécois, il faudra prendre le temps de bien étudier tous les tenants et aboutissants de ce plan de développement avant d’en approuver tout le contenu », a déclaré le président de la FTQ, Michel Arsenault.

Un développement ordonné pour tous et toutes

« Pour la FTQ, il est essentiel que tout ce plan de développement se fasse dans le respect des populations, dont les populations autochtones, et du respect de l’environnement tout en s’assurant que le Québec obtienne sa juste part des redevances. À ce sujet, la FTQ réclame une nouvelle Loi sur les mines qui correspond à la réalité de 2011. Par ailleurs, la FTQ reconnaît l’importance de créer de bons emplois pour les travailleurs et les travailleuses du Québec afin de maintenir le financement des programmes de solidarité sociale qui font que le Québec est différent du reste du Canada.

« Et pour ceux qui en doutaient, la dernière élection fédérale nous a prouvé que la population du Québec est profondément attachée à ses valeurs d’entraide et de soutien. La FTQ a bien l’intention de participer aux différentes consultations que le gouvernement mettra en place afin de d’assurer que cet important plan de développement se réalise pour le plus grand bien de tous et de toutes », a conclu le président de la FTQ.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus de 600 000 membres.