La FTQ à la fête de la rentrée de Radio-Canada

Montréal, le 27 août 2014. – Participant à la fête de la rentrée, le président de la FTQ, Daniel Boyer, en a profité pour dénoncer une fois de plus la campagne de sabotage du gouvernement conservateur à l’endroit des travailleurs et travailleuses de Radio-Canada.

S’adressant aux artisans de la radio et de la télévision, le président de la FTQ a vivement dénoncé les coupes imposées à la société d’État et rappelé que ce combat est aussi le combat de toute la société québécoise.

Pour la FTQ, ce que fait le gouvernement conservateur à la culture, à l’information, aux chômeurs et chômeuses, à la société civile, aux organisations syndicales en leur enlevant entre autres le droit à la libre négociation, c’est l’équivalent du supplice de la goutte; petit à petit on saccage tout ce qui fait que le Québec est une société différente, une société où les valeurs humaines et la solidarité ont plus d’importance que le pétrole.

« Il y a des élections qui approchent au fédéral et la population du Québec devra s’en souvenir; dans les faits, nous avons le devoir de nous en souvenir et de nous débarrasser de ce gouvernement égoïste qui ne gouverne que pour les plus riches », conclut Daniel Boyer.