La Foire des villages / Pour changer d'air et Sur le travail de nuit

La Foire des villages / Pour changer d’air
La seconde édition de la Foire des villages sera comme la première: remplie du coeur des ruraux, de paysages de campagne, d’emplois à décrocher, d’air pur à respirer, d’artistes à mieux connaître, de produits du terroir à découvrir, d’artisans à observer, d’occasions d’affaires à saisir, de déménagements à organiser et de clins d’oeil aux Montréalais.

La Foire des villages, c’est un week-end au cours duquel les MRC du Québec se font belles pour séduire les urbains en quête d’un autre mode de vie. Elle est organisée par Solidarité rurale du Québec avec la complicité de partenaires comme le Fonds de solidarité FTQ.

Pour plus d’information, visitez le site Internet de Solidarité rurale du Québec: www.solidarite-rurale.qc.ca » target= »_blank »>www.solidarite-rurale.qc.ca

Au Marché Bonsecours, les 31 janvier, 1er et 2 février 2003 : la deuxième édition de la Foire des villages.

Sur le travail de nuit

On oublie souvent que des milliers de membres de la FTQ «bossent» pendant que la majorité d’entre nous, après avoir soupé en famille, nous préparons à dormir. Nuits blanches sur Montréal – Pour que le jour se lève est un recueil de photos qui rend hommage à ces hommes et ces femmes qui, nuit après nuit, continuent à faire rouler la grande machine, un peu partout sur l’île de Montréal.

On y retrouve notamment des encarteuses du Journal de Montréal (SCEP); des cols bleus de Montréal (SCFP); des camionneurs (Teamsters); des membres du Syndicat des Métallos dans l’hôtellerie ou les agences de sécurité; des monteurs de ligne d’Hydro-Québec (SCFP); des membres du Syndicat des débardeurs de Montréal; des ouvriers du Conseil conjoint de la construction; des travailleurs d’une raffinerie de pétrole (SCEP); le personnel de coupe chez Peerless Cutting (Teamsters).

Publié dans le cadre du Festival Montréal en lumière, le recueil rend hommage à ces hommes et ces femmes qui veillent sur la nuit de la métropole.

Pour la somme de 16 $, vous pouvez vous procurer un exemplaire de l’œuvre auprès de Marie-Andrée L’Heureux, au SCEP au (514) 384-9000 poste 248 ainsi qu’auprès de Roland Brillon, au Conseil conjoint de la construction au (514) 381-7300.