La Commission des relations du travail suspend provisoirement la décision

Abolition de 76 postes de pompiers syndiqués à Québec

Québec, vendredi 30 avril 2010 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) salue l’ordonnance rendue ce matin par la Commission des relations du travail (CRT) et son commissaire, Sylvain Allard, enjoignant la Ville de Québec de suspendre provisoirement jusqu’au 17 mai 2010 l’abolition de 76 postes syndiqués de lieutenants et de capitaines au service des incendies.

« Il s’agit d’une ordonnance provisoire qui sera entendue sur le fond dans deux semaines. Nous sommes confiants que la CRT confirmera ce jugement face à l’attitude d’intimidation des autorités de la Ville de Québec », a fait valoir le président de la FTQ, Michel Arsenault.

« Nous considérons qu’il s’agit d’une première manche et que la vraie partie se jouera le 17 mai. Mais l’enjeu est de taille non seulement pour le syndicat des pompiers de la Ville de Québec qui perdrait pratiquement le quart de son membership, mais également pour le climat de travail et, ultimement, pour la bonne marche des opérations », a indiqué Claude Maltais, représentant FTQ à Québec.

« La plupart des syndicats et associations de pompiers de tout le Québec ont les yeux rivés sur la situation qui se déroule à la Ville de Québec avec sa soi-disant restructuration du service des incendies. Les répercussions de la décision de la CRT, le 17 mai pourraient être majeures », a déclaré pour sa part Gilles Raymond, président du Syndicat des pompiers et pompières du Québec (FTQ).

La décision peut être consultée sous la référence 2010 QCRT 0210.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.