La coalition lance la deuxième phase de son plan d’action

Mobilisation contre le saccage de l’assurance-emploi

Montréal, le 7 avril 2013. La Coalition québécoise contre la réforme de l’assurance-emploi poursuit la lutte cette semaine avec des actions-surprises et d’autres manifestations dans les régions du Québec.

La coalition accentuera la pression au cours des prochaines semaines. Quelques « visites impromptues » sont notamment prévues dans des lieux symbolisant le pouvoir fédéral. L’endroit et l’heure de ces actions ne seront pas dévoilés à l’avance.

Ce lundi 8 avril, la population de Percé et des alentours manifestera son mécontentement contre la réforme de l’assurance-emploi. Le rassemblement débutera à 13 h, sur la rue du Quai. Il s’agit d’une initiative de citoyennes et de citoyens et des commerçants de Percé, soutenue par la Coalition de l’Est.

Enfin, il y aura quatre manifestations le jeudi 11 avril. La première se tiendra devant les bureaux du lieutenant québécois de Stephen Harper, Christian Paradis, à Lac-Mégantic, à compter de 12 h 15. Une autre se déploiera à Boucherville à compter de 13 h 30. Les manifestantes et les manifestants se donnent rendez-vous aux Promenades Montarville. On y attend des travailleuses et des travailleurs de toute la Montérégie. Dans les Laurentides, deux manifestations sont prévues sur l’heure du midi, à Tremblant ainsi qu’à Mont-Laurier.


Grande manifestation le 27 avril

Il y aura de plus en plus de manifestations et d’actions-surprises au Québec, et ce, jusqu’à la tenue de la grande manifestation nationale, le 27 avril à Montréal. Toute la population est invitée à joindre le mouvement en se réunissant à compter de midi, le 27 avril, à la place du Canada, située près des stations de métro Peel et Bonaventure. À cette occasion, il y aura simultanément une action symbolique de grande envergure ainsi que deux marches qui convergeront vers le Quartier des spectacles où une grande scène sera installée. Des participantes et des participants sont attendus de partout au Québec.

Large consensus

Rappelons que la Coalition québécoise contre la réforme de l’assurance-emploi demande au gouvernement fédéral de suspendre la réforme, de réaliser des études d’impact et de les rendre publiques ainsi que de tenir des consultations publiques sur les changements qu’il souhaite apporter au régime. Reflétant un véritable consensus québécois contre la réforme, toutes les organisations qui la composent se mobilisent autour du slogan : Chez nous, c’est NON au saccage de l’assurance-emploi.

À propos de la coalition
La Coalition québécoise contre la réforme de l’assurance-emploi est composée de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), de l’Union des producteurs agricoles (UPA), de Solidarité rurale du Québec (SRQ), de la Coalition de l’Est, de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), du Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) de l’Union des artistes (UDA), de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), du Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi (MASSE) et du Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC). Ensemble, ces organisations regroupent plus de 1,2 million de salarié-es, 200 000 étudiantes et étudiants, quelque 43 000 productrices et producteurs agricoles, plus de 1300 municipalités et MRC du Québec, des dizaines d’organisations de développement économique et sociocommunautaires du territoire québécois, telles que des centres locaux de développement (CLD) et des chambres de commerce ainsi que la plupart des groupes de défense des droits des chômeuses et des chômeurs.