Grève générale illimitée des employés de Renaud-Bray, affiliés au SEPB section locale 574 (FTQ)

Montréal, le 1er décembre 2005 – Les employés des librairies Renaud-Bray optent pour la grève générale illimitée dès aujourd’hui. La direction de Renaud-Bray avait décrété un lock-out pour ses onze succursales syndiquées par le Syndicat des employées et employés professsionnels-les et de bureau, section locale 574 (SEPB-574). Depuis ce matin, le lock-out a été levé. Les employés syndiqués sont en grève pour dénoncer le statu quo qui persiste toujours quant aux offres salariales. Le syndicat réclame une majoration du salaire d’embauche de 1,50 $ l’heure et une majoration de chacune des échelles salariales de 5 % pour un contrat de trois ans. L’employeur offre 3 années de gel salarial et deux augmentations des échelles salariales de 2,9 % et 2 % pour un contrat de 5 ans. Des rencontres de conciliation sont prévues les 2, 3, 4 et 5 décembre prochains. Le syndicat espère toujours un règlement négocié satisfaisant pour permettre à ses membres de reprendre le travail le plus rapidement possible.

Une manifestation des employés est prévue le 2 décembre 2005, devant la succursale Champigny, au 4380 rue Saint-Denis, à 11 heures. Henri Massé, président de la FTQ, prendra la parole, pour dénoncer le comportement des librairies Renaud-Bray dans ses négociations avec ses employés.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.