Grève chez Siemens à Drummondville : 10 grèves et lock-out en cours pour les syndicats FTQ

Montréal, 12 juin 2001 - Les quelque 250 salariés du fabricant de produits électriques Siemens viennent de se mettre en grève à l’usine de la compagnie à Drummondville, devenant ainsi le dixième groupe de salariés membres de la FTQ actuellement impliqués dans des conflits de travail. Les grévistes de Siemens sont membres du syndicat des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA).

Par ailleurs, des grèves intermittentes touchent le service des traversiers qui relie Matane à Baie-Comeau, dont le personnel est membre du Syndicat des marins.

Deux autres groupes ont débrayé depuis quelques jours : les projectionnistes du cinéma Star Cité à Sainte-Foy, propriété de la chaîne Famous Players, en grève depuis le 7 juin, ainsi que le personnel du marché d’alimentation Bélair à Joliette, qui a cessé le travail le 8 juin. Des grèves sont également en cours, depuis le 30 avril, au Club de golf Saint-Laurent à l’Île d’Orléans et à l’Association des manufacturiers de bois de sciage à Québec.

On note aussi des conflits de plus longue durée : chez Gébo Convoyeurs à Laval, au marché d’alimentation Super C à Aylmer et chez le fabricant de produits galvanisés Quali-T-Galv à LaSalle. Il y a enfin un lock-out qui dure depuis cinq ans, soit depuis le 3 juin 1996, contre une douzaine de typographes du quotidien The Gazette à Montréal.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.