Grève chez Parmalat à Montréal

- Les 168 employés affectés à l’expédition du lait et aux opérations des machines sont en grève depuis le 19 mars à l’usine montréalaise de l’entreprise laitière Parmalat. « Les relations de travail sont horribles et nos membres sont exaspérés par le manque de respect de la partie patronale », de mentionner Jacques Malouin, permanent syndical affecté aux négociations par la Section locale 973 des Teamsters (FTQ).

La dernière proposition patronale, d’une durée de 7 ans, a été rejetée dimanche par 85 % des travailleurs et travailleuses du géant de l’industrie laitière.

« Les gens me disent qu’ils sont amers du climat de travail qui prévaut ici depuis plus de 5 ans », de continuer Jacques Malouin. « Les travailleurs et travailleuses ont définitivement perdu confiance en l’employeur et il faudra un effort réel et sincère pour faire tourner le vent de bord! »

Mentionnons en terminant que la grève ne touche pas les camionneurs et les employés de bureau de la compagnie.