Grève au garage Chrysler Plymouth à Blainville – Au total, 251 membres de la FTQ sont engagés dans 8 conflits

Montréal, le 21 juillet 2005 – Une grève vient d’être déclenchée au garage Chrysler Plymouth à Blainville, dans les Laurentides, par une douzaine de mécaniciens membres du syndicat des travailleurs de l’automobile (TCA-FTQ). Pendant ce temps, les discussions se poursuivent en vue de la signature du contrat modèle négocié par les TCA pour près de 1000 de leurs membres dans 33 garages de l’île de Montréal. Ce contrat est échu depuis le 15 juillet et les pourparlers en sont au stade de la conciliation. Les principaux enjeux sont les salaires et le régime de retraite.

Au total, on compte actuellement 8 conflits de travail en cours chez les syndiqués de la FTQ, impliquant 251 grévistes et lock-outés.

Montérégie

En Montérégie, les 54 enseignants du collège privé Saint-Paul à Varennes sont en lock-out depuis le 17 juillet. Ils sont membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). Par ailleurs, une dizaine de vendeurs d’automobiles ont cessé le travail chez le concessionaire Brossard Honda, à Brossard, depuis le 18 avril. À Sainte-Catherine, une vingtaine de métallos ont débrayé à la compagnie Les Moulins Maple Leaf le 2 mars.

Mauricie

À La Tuque en Haute Mauricie, 17 membres du personnel de la caisse d’économie Desjardins sont en lock-out depuis le 18 juillet. Ils sont membres du Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB).

Québec

À Beauport près de Québec, une grève dure depuis presque un an, soit depuis le 30 juillet 2004, au magasin Super C (Métro Richelieu). Elle implique une centaine de membres des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC).

Montréal

À Montréal-Nord, un lock-out a débuté le 22 juin à la compagne Capmatic. Elle implique une trentaine de membres du Syndicat québécois des employés et employées de service (SQEES-298).

Enfin, une douzaine de techniciens et de commis de bureau sont en grève au Centre d’accès à l’information juridique du Palais de Justice de Montréal depuis le 25 février 2003, soit depuis près de 29 mois.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.