Grève à l'hôtel Fairmont Tremblant à Mont-Tremblant – Menace de grève à l'aéroport de Québec

Montréal, le 5 février 2004 – Le plus important hôtel de tout le site de villégiature du Mont-Tremblant dans les Laurentides, le Fairmont Tremblant, est paralysé par la grève que viennent de déclencher les 190 membres du syndicat affilié à la FTQ. L’arrêt de travail a été voté à plus de 98 %.

Le principal enjeu du conflit est la parité en matière de conditions de travail et de salaire avec le personnel de la chaîne hôtelière Fairmont à Montréal. La sous-traitance est également un enjeu des négociations à la suite des changements apportés au Code du travail par le gouvernement Charest. Les grévistes sont membres du syndicat des Travailleurs canadiens de l’auto (TCA), le plus grand syndicat dans le secteur de l’hôtellerie au Canada. Le contrat de travail est échu depuis le 31 décembre.

Par ailleurs, une sérieuse menace de grève plane sur l’aéroport de Québec. Une cinquantaine de membres de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC-FTQ) sont en position de débrayer dans les prochains jours en vue de hâter le renouvellement de leur contrat de travail.

Lock-out à la Banque Nationale

Au total au Québec, un peu plus de 350 membres de syndicats affiliés à la FTQ sont actuellement impliqués dans dix grèves et lock-out, indique le secrétaire général de la centrale, M. René Roy.

À Fermont sur la Côte-Nord, les sept employées de la seule succursale syndiquée de la Banque Nationale au Québec sont en lock-out. À Sherbrooke, six vendeurs de publicité du poste de télévision de TVA sont aussi en lock-out, tout comme une quinzaine de salariés des Produits forestiers Bécesco à Saint-Just-de-Bretenières.

Par ailleurs, une cinquantaine de salariés viennent de débrayer aux Ameublements Québeko à Terrebonne. À Laval, le personnel de la résidence pour personnes âgées Le Manoir Chomedey est aussi en grève. Une quinzaine d’employés municipaux sont également en grève à Saint-Jean-de-Matha et Sainte-Béatrix. Il y a aussi un arrêt de travail de cinq employés au Parc Six Flags (La Ronde) à Montréal.

Enfin, le plus long conflit en cours perdure depuis près d’un an au Centre d’accès à l’information juridique du Palais de Justice de Montréal, où une douzaine de techniciens et commis ont débrayé le 19 février 2003.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.