Fonction publique fédérale : La FTQ appuie ses 25 000 membres en grève contre legouvernement Martin, une bataille importante pour tous les syndiqués

René Roy, secrétaire général de la FTQ

René Roy, secrétaire général de la FTQ

Montréal, le 12 octobre 2004 – « La grève déclenchée ce matin par 125 000 syndiqués de la fonction publique fédérale est une bataille importante pour tous les syndiqués au Québec et au Canada », déclare M. René Roy, secrétaire général de la FTQ. M. Roy a tenu à appuyer publiquement les quelque 25 000 fonctionnaires fédéraux du Québec impliqués dans le conflit et qui sont membres de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), un syndicat affilié à la FTQ. « Le résultat de ces négociations d’importance aura un effet majeur quant à l’amélioration des conditions de travail et de salaire de plusieurs autres groupes de syndiqués. Les grévistes peuvent compter sur notre entière solidarité », ajoute M. Roy.

« Les négociations se poursuivent en ce moment à Ottawa et nous espérons en arriver à un règlement bientôt », a déclaré de son côté M. Jérôme Turcq, vice-président de la FTQ et vice-président de l’AFPC pour le Québec. Les principaux points en litige concernent les salaires et la sécurité d’emploi.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.