Fin d'une grève de trois mois et demi aux cafétérias de Bombardier Aéronautique à Montréal

<i>Photo archive

Photo archive

Montréal, le 27 novembre 2003 – Le travail reprendra lundi le 1er décembre aux cafétérias de la compagnie Bombardier Aéronautique à Montréal, où le personnel était en grève depuis le 14 août dernier, annonce M. Denis Longtin, représentant du Syndicat des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l’aérospatiale (FTQ).

« Nos membres ont accepté un nouveau contrat de travail qui permet de réduire les effets négatifs de la sous-traitance qui les ont frappés après la vente, par Bombardier, de ses cafétérias à la compagnie Aramark », indique M. Longtin. Aramark, une compagnie américaine, avait baissé radicalement les salaires de 18 $ à 7,75 $ l’heure. Le syndicat a négocié des salaires qui s’échelonnent de 10,15 $ à 14,50 $ l’heure. Il a aussi obtenu d’autres améliorations aux conditions de travail. Le nouveau contrat sera en vigueur jusqu’en avril 2007.

La FTQ a fait de ce conflit une bataille exemplaire pour illustrer les effets dévastateurs de la sous-traitance qui appauvrit les travailleurs et les travailleuses en diminuant leurs conditions de travail et de salaire.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.