Fernand Boudreau, militant de la FTQ jusqu’à la fin

Photo de Fernand Boudreau lors du Congrès de la FTQ en 1985.

Fernand Boudreau lors du Congrès de la FTQ en 1985.

Montréal, vendredi 1er juin 2007 – C’est tout un pan de la mémoire collective de la FTQ à Montréal qui s’est éteint, le 23 mai, avec le décès de Fernand Boudreau à l’âge de 67 ans. Les militants et militantes du Conseil régional FTQ Montréal métropolitain (à l’époque Conseil du travail de Montréal) se souviendront qu’il en fut le trésorier de 1976 à 1983 et le président de 1984 à 1987. Il fut alors choisi comme représentant des conseils du travail et élu vice-président de la FTQ. Il allait ensuite occuper à plein temps (1987-1999) le poste de commissaire représentant les travailleurs à la Commission d’assurance-emploi.

Très jeune, Fernand Boudreau est devenu syndicaliste. Après une brève carrière de boulanger-pâtissier à la fin des années cinquante, il entrait au Port de Montréal en 1960 où il joignait les rangs de la section locale 375 de l’Association internationale des débardeurs, aujourd’hui affiliée au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ). En 1963 et 1964, il était employé comme conseiller syndical à l’Union internationale des employés de service. Il revenait ensuite au Port de Montréal où il a milité au syndicat avant d’en devenir le secrétaire-trésorier. Après la fin de son mandat, à la Commission d’assurance-emploi, il était redevenu débardeur jusqu’à sa retraite en 2004.

À sa retraite, Fernand Boudreau s’est impliqué dans le Regroupement des syndicalistes à la retraite (RSR-FTQ) et est demeuré délégué des débardeurs au Conseil régional FTQ. Fernand Boudreau a été actif et militant tant dans les milieux syndicaux que communautaires jusqu’à son décès. Il faut dire que les engagements collectifs ont marqué toute sa vie. Parallèlement à son action syndicale, Fernand fut un militant politique constant et déterminé. Indépendantiste de la première heure, il fut membre du Rassemblement pour l’indépendance nationale (RIN) de sa fondation jusqu’à la dissolution. En 1962, il a été organisateur électoral du fondateur du RIN, Marcel Chaput. Il en devenait lui-même candidat en 1966. Plus tard, il allait adhérer au PQ et au Bloc québécois. Il a aussi fait de l’action politique municipale et scolaire.

Il s’agit d’une lourde perte pour l’ensemble des affiliés de la FTQ et du Conseil régional FTQ Montréal métropolitain qui se voient privés de l’un de leurs plus loyaux militants.

-30-

Source : FTQ
Renseignements : Louis Cauchy, 514 235-3996
Michel Ducharme, 514 387-3666