Équité salariale : Une carte pour les administrations locales

Aujourd’hui, le jeudi 13 février, des militantes et des militants de chacune des organisations composant l’intersyndicale en équité salariale (CSN, CSQ, FIIQ, FTQ, SFPQ) déposeront, dans les divers établissements où l’intersyndicale est présente, une carte à leur administration locale pour qu’elle comprenne bien que la démarche d’équité salariale au sein des réseaux de la santé et des services sociaux, de l’éducation, de la fonction publique, des sociétés d’État et des organismes gouvernementaux est au cœur des préoccupations des membres de l’intersyndicale. Rappelons que cette action se situe dans le cadre d’un plan d’action plus général adopté par l’intersyndicale le 13 janvier dernier.

Par ce geste, l’intersyndicale veut rappeler aux administrations locales qu’elles ne peuvent rester indifférentes au fait que plusieurs des membres de leur personnel, dans des catégories d’emplois à prédominance féminine, ne voient toujours pas leur travail reconnu à sa juste valeur. Car, malheureusement, les administrations locales se déresponsabilisent souvent en jetant le blâme sur le gouvernement.

« Comme témoins quotidiens de cette inégalité, elles doivent faire savoir aux représentants gouvernementaux que le dossier de l’équité salariale doit être réglé de façon satisfaisante, et ce, dans les plus brefs délais », d’affirmer les porte-parole de l’intersyndicale.

Pour les représentantes et représentants de l’intersyndicale, il est plus que temps de mettre fin à la discrimination salariale. Le 17 décembre dernier, en signant une nouvelle entente pour la poursuite des travaux avec le gouvernement, les parties convenaient que tout devait être mis en œuvre pour parvenir rapidement à un règlement final du dossier. La première entente de l’intersyndicale avec le gouvernement pour effectuer des travaux conjoints en matière d’équité salariale remonte au 9 avril 2001. En février 2002, plusieurs organisations de l’intersyndicale acceptaient de prolonger leur convention collective pour permettre notamment une résolution du dossier de l’équité salariale. « Il est important que les administrations locales saisissent bien la nécessité de livrer les bons messages », de dire les porte-parole syndicaux.

Rappelons que l’intersyndicale représente plus de 300 000 membres répartis dans des centaines de lieux de travail.

Source : CSN, CSQ, FIIQ, FTQ, SFPQ

Pour information :
CSN : Jacqueline Rodrigue, cellulaire : 514-703-0834 ; bureau : 514-598-2407
CSQ : Louise Rochefort, cellulaire : 514-235-5082
FIIQ : Micheline Poulin (514) 916-8697
FTQ : Louis Cauchy, cellulaire : 514-235-3996
SFPQ : Stéphane Caron, cellulaire : 418-564-4150