Énoncé budgétaire de Pauline Marois : réaction positive de la FTQ

Le 19 mars 2002 – «La FTQ réagit positivement dans l’ensemble aux mesures progressistes annoncées par la ministre des Finances Pauline Marois dans son énoncé budgétaire», a fait savoir le président de la FTQ, M. Henri Massé.

«La FTQ, dit M. Massé, accueille d’abord très favorablement les mesures d’aide aux plus démunis, notamment les améliorations apportées au régime de l’aide sociale. Ces mesures s’inscrivent dans une stratégie nationale de lutte contre la pauvreté que le gouvernement du Québec annonce depuis plusieurs mois et qu’il semble enfin commencer à mettre en pratique. Sont également bienvenues les améliorations en matière de crédits et de déductions d’impôt pour les particuliers, qui profiteront à la classe moyenne.

«La FTQ, dit de son côté le secrétaire général René Roy, salue les mesures annoncées pour stimuler le développement économique et la création d’emplois, particulièrement en matière de développement régional et de soutien à l’économie du savoir. Nous émettons cependant des réserves quant au rôle de la future agence nationale d’encadrement du secteur financier, en particulier sur le volet des régimes de retraite.»

M. Massé conclut : «Sur la question cruciale du déséquilibre fiscal entre Québec et Ottawa, la FTQ espère ardemment que tout le monde au Québec, mais vraiment tout le monde, se ralliera pour mener la lutte contre le gouvernement fédéral. Le rapport Séguin ne doit absolument pas rester sur les tablettes. L’énoncé budgétaire de Madame Marois trace la voie à suivre à cet égard.»

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.