« En déposant un énoncé vide de contenu pour la relance de l’économie, les conservateurs ont perdu toute crédibilité » – René Roy, secrétaire général de la FTQ

La FTQ salue l’entente entre les partis de l’opposition à Ottawa et maintient son appui à la formation d’un gouvernement de coalition

Le secrétaire général de la FTQ, René Roy

Le secrétaire général de la FTQ, René Roy

Montréal, le 1er décembre 2008 – Le secrétaire général de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), René Roy, a salué l’entente entre les partis de l’opposition pour résoudre la crise politique à Ottawa. Il a particulièrement insisté sur la pertinence du plan d’aide économique mis de l’avant par la coalition. « Avec la crise économique à l’horizon, il est important d’avoir un gouvernement qui agit maintenant et avec vigueur. L’urgence d’agir doit primer sur les considérations partisanes. En cela nous sommes très satisfaits du déroulement des choses », a déclaré René Roy.

Les conservateurs doivent prendre acte

Par ailleurs, la FTQ dit souhaiter que les conservateurs acceptent la décision des partis de l’opposition qui représentent les deux tiers de la population canadienne s’étant prévalus de leur droit de vote. « Les conservateurs de Stephen Harper ont perdu toute crédibilité la semaine dernière avec les mesures qu’ils ont mises de l’avant. Rien pour la relance de l’industrie forestière, rien pour le secteur manufacturier, rien pour les chômeurs. Les conservateurs ont plutôt choisi de provoquer et d’attaquer les droits fondamentaux des travailleurs et des travailleuses. S’en prendre à l’équité salariale, franchement c’est petit. Les conservateurs doivent prendre acte et laisser gouverner ceux qui veulent gouverner », a conclu le secrétaire général de la FTQ.

– 30 –