Employés de Vidéotron - REJET QUASI UNANIME DES OFFRES PATRONALES

Une partie des 1519 syndiqués du SCFP 2815 qui ont pris part à cette importante assemblée tenue à la salle de réception Palace de Laval. Les employés ont rejeté à 99,8% les plus récentes «offres» de Vidéotron.

Une partie des 1519 syndiqués du SCFP 2815 qui ont pris part à cette importante assemblée tenue à la salle de réception Palace de Laval. Les employés ont rejeté à 99,8% les plus récentes «offres» de Vidéotron.

Laval, le jeudi 15 août 2002 – Réunis en assemblée générale cet après-midi, c’est à la quasi unanimité que 1519 employés de Vidéotron ont dénoncé les « offres » patronales déposées mardi et réaffirmé le mandat donné au comité de négociation syndical de « poursuivre son travail dans le but de dégager un règlement acceptable pour les deux parties. »

Avant de réitérer sa confiance envers son comité de négociation, les membres présents ont d’abord écouté deux exposés, un sur le contenu du dépôt patronal de mardi et un autre sur l’échec de la médiation spéciale du juge Allan B. Gold.

C’est donc dire que rien n’est réglé dans ce conflit de travail qui est entré dans son quatrième mois, malgré les prédictions avancées par le porte-parole Luc Lavoie à l’effet que les employés allaient regarder l’offre et l’accepter. Au contraire, le dépôt patronal de mardi a plutôt eu l’effet contraire, celui de souder les membres entre eux. Rappelons que selon les porte-parole patronaux, l’ « offre » que Vidéotron a soumis à ses employés ne constituait pas une offre finale.

Par ailleurs, l’assemblée générale a aussi condamné la campagne de désinformation et de provocations systématiques à laquelle se livrent les principaux porte-parole de Vidéotron et invité tous les membres à résister à ces attaques par des moyens pacifiques et légaux.

Comptant au total 7 000 membres dans les communications au Québec, le SCFP est présent dans plusieurs autres secteurs, notamment la santé et les services sociaux, les universités, l’éducation, les transports urbain et aérien, les sociétés d’État et organismes publics québécois, l’hydroélectricité et les municipalités. Avec près de 100 000 membres, le SCFP est le plus important affilié de la FTQ.

[ Consulter la résolution ]