Du 10 au 12 janvier 2015 : Ayiti la! Histoires d’un tremblement de cœur

La FTQ participe à cet important événement de commémoration

Des milliers de vies ont été happées, bouleversées lorsque, à 16 h 53 le 12 janvier 2010, un séisme de magnitude 7 frappe Haïti et sa capitale Port-au-Prince. Cinq ans plus tard, alors que le pays panse encore ses plaies, le peuple haïtien regarde vers l’avenir avec une détermination qui continue d’inspirer et d’émouvoir la planète. Pour se rappeler et ne jamais oublier, la Maison d’Haïti et la TOHU invitent le public de tous âges à participer à trois jours d’activités de commémoration gratuites du 10 au 12 janvier prochain.

Plus de quarante groupes, organismes et artistes ont répondu à l’appel de la TOHU, qui a su créer des liens privilégiés avec les citoyens du quartier Saint-Michel – et de la Maison d’Haïti, un organisme-phare pour la communauté haïtienne et pour l’intégration des personnes et familles immigrantes.

Ces groupes, organismes et artistes offriront, à la TOHU, durant trois jours, des ateliers, des conférences, des projections de films et documentaires, des tables rondes, des témoignages, des performances et des expositions dont Casque noir – Kas nwa ki fet an Ayiti, un projet réalisé conjointement par des jeunes du quartier Jalousie de Port-au-Prince en Haïti et ceux du collège Régina Assumpta à Montréal.

Consultez la programmation complète de l’événement
Téléchargez le sommaire des activités

Ayiti en scène – samedi 10 janvier dès 16 h

L’événement débutera par le vernissage de Casque noir / Kas nwa ki fet an Ayiti à 16 h. Au cours des trois dernières années, des jeunes haïtiens et québécois ont développé un imaginaire recyclé afin de créer des espaces urbains récréatifs, des jouets faits à partir de plastique récupéré ainsi qu’habiller des murales. Le résultat de cette collaboration a permis aux jeunes de Jalousie à Pétion-Ville, de reprendre possession de leur lieu de vie à travers l’art, un instrument d’identité culturelle et de développement personnel. Les réalisations qui regroupent des photos, des vidéos et des propositions d’aménagement seront exposées dans l’Espace BOHU de la TOHU du 7 janvier au 8 mars 2014.

http://casquenoir.tumblr.com.

Le tout sera co-animé par Maguy Metellus de la Maison d’Haïti et Keithy Antoine, fondatrice du Lounge Urbain, se poursuivra avec des performances festives. Parmi celles-ci, on note la présence de Mapou Ginen, la plus vieille troupe de danse folklorique haïtienne de Montréal, et la formation Rara Soley, troupe de percussionnistes, de chanteurs et de danseurs récipiendaire du prix Mondomix Syli d’or 2014 de Nuits d’Afrique.

Parlons d’Ayiti – dimanche 11 janvier dès midi

Ce peuple résiliant qui s’est remis debout à maintes occasions a plusieurs histoires à partager. Cette journée dédiée aux échanges convie le public à assister à des conférences, des tables rondes et des projections de films et documentaires, dont Citizens of nowhere réalisé par Nicolas-Alexandre Tremblay et Régis Coussot, le dernier film d’André Vanasse, produit par l’AQOCI et portant sur les initiatives de la société civile haïtienne ainsi que le documentaire Ayiti Toma de Joseph Hillel sur la reconstruction d’Haïti.

Journée de commémoration – lundi 12 janvier dès 14 h

La maison d’édition Mémoire d’encrier et le Centre International de Documentation et d’Information Haïtienne, Caribéenne et Afro-canadienne (CIDIHCA) feront le lancement du livre et de l’exposition sur Georges Anglade, écrivain haïtien qui a contribué à fonder l’Université du Québec et Mireille Neptune Anglade, féministe, auteure et professeure, décédés tous deux le jour du séisme. Une cérémonie à la mémoire des victimes et en l’honneur des survivants débutera à 16 h et une minute de silence aura lieu à 16 h 53, l’heure exacte du « Goudougoudou » qui a fait 250 000 morts, plus de 300 000 blessés et plus d’un million de sinistrés. La soirée se poursuivra par des témoignages, des lectures de poésie, des manifestations artistiques et des performances, dont celle de la chorale de la Perle retrouvée, Natasha Kanape Fontaine, poétesse innue ainsi que trois ambassadeurs de la Maison d’Haïti, l’humoriste Dorothy Rhau et les artistes Wesli, B.U et plusieurs autres.

La TOHU et la Maison d’Haïti souhaitent souligner l’implication de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI). Créée en 1976, l’AQOCI regroupe 69 organisations de 13 régions du Québec qui oeuvrent, à l’étranger et localement, pour un développement durable et humain.

Les activités de commémoration sont présentées gracieusement par les organismes suivants : 23 membres de l’AQOCI : Amnistie internationale Canada francophone, Association québécoise pour l’avancement des Nations unies (AQANU), et CPH, Architectes de l’urgence et de la coopération, CECI et PCV, Comité de solidarité Trois-Rivières, Cyclo Nord-Sud, Développement et Paix, Equitas, Handicap international, Ingénieurs Sans frontières, L’AMIE, Aide internationale à l’enfance (AIPE), L’OEUVRE LÉGER, Micro-Recyc-Coopération, Oxfam-Québec, PARDEC, RÉSULTATS Canada, SUCO, Tous les Enfants de l’autre Monde, UPA Développement international, Les YMCA du Québec.

Autres organismes : AREJ-AEEHQ, Les Dimanche Littéraires, EDB Groupe International, Rara Soley, Mapou Ginen, Haïti Mémorial, Réminiscences, Centre d’histoire de Montréal, FTQ, SACO, Fondation Crudem, Coopérative de solidarité Azaka, CIDIHCA, Mémoire d’encrier, Croix-Rouge canadienne, KANPE, nOula coopérative de solidarité et Fonkozé d’Haïti.

————————
Du 10 au 12 janvier 2015
Entrée libre

Pour se rendre à la TOHU :
2345, rue Jarry Est (angle d’Iberville)
Métro Jarry (autobus 193 — Est)/Métro d’Iberville ou Frontenac (autobus 94 — Nord)

Stationnement payant : 8 $

Information : 514 376-TOHU (8648) ou 1 888 376-TOHU (8648)

Programmation complète : www.tohu.ca