DONNEZ À L’ACCUEIL BONNEAU Chez nous, la crise économique a commencé il y a 130 ans!

La FTQ en conférence de presse avec l'Acceuil Bonneau

Montréal, le 22 décembre 2008 – À l’approche des célébrations du temps des fêtes, l’Accueil Bonneau et la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) lancent aujourd’hui un appel à la solidarité à la population montréalaise. La précarité économique ne fait que rendre plus difficile le travail d’organismes comme l’Accueil Bonneau. Plus que jamais, la mobilisation de tous est nécessaire afin d’assurer le minimum à une clientèle vulnérable.

Depuis 130 ans, l’Accueil Bonneau offre espoir et soutien aux itinérants de la métropole. « Mobilisés par son président, Michel Arsenault, les travailleurs et les travailleuses de la FTQ et de ses syndicats affiliés ont contribué 37 000 dollars à la réalisation de notre mission cette année. Ce n’est pas le montant qui importe pour nous, mais les efforts déployés pour aider son prochain. C’est cet exemple de solidarité que nous voulons mettre en lumière aujourd’hui », précise Sr Aurore Larkin, directrice de l’organisme. Appuyer l’Accueil Bonneau, c’est poser un geste concret et socialement responsable. Au-delà d’un appui à l’organisme, les partenaires et donateurs sèment l’essence même d’une société équitable; l’entraide.

« De par la nature même de son rôle dans la société québécoise et des valeurs de justice sociale qu’elle véhicule, la FTQ s’inscrit dans une longue tradition de solidarité et d’entraide. Ce n’est donc pas un geste ponctuel et conjoncturel que nos membres et nos affiliés posent aujourd’hui en contribuant à la mission de l’Accueil Bonneau.

« Nous nous reconnaissons dans cette institution plus que centenaire qui est souvent le dernier phare d’espoir pour des centaines d’êtres humains. Des milliers de nos membres ont perdu leur emploi ces dernières années ou le perdront dans la tempête économique qui se lève. Ils savent mieux que quiconque que la solidarité des démunis engendre espoir et dignité. Je tiens également à souligner le travail remarquable fait par tous les employés et bénévoles qui oeuvrent à l’Accueil Bonneau », fait valoir Michel Arsenault dans un appel à la générosité de tous en ces temps incertains.

2009 s’annonce difficile

Les besoins sont toujours grands et variés pour l’organisme qui sert en moyenne 300 000 repas par année et distribue 60 000 articles de vêtements. Déjà, le temps des fêtes laisse un présage de ce qui s’en vient. Des produits tels que des dindes, des bûches de Noël, des bottes d’hiver, des rasoirs et brosses à dents sont en quantités limitées. Le budget annuel de l’Accueil Bonneau dépasse maintenant les 1,8 million $.

En ces temps difficiles, tous ne pourront pas en faire autant que les années passées. C’est pourquoi l’Accueil Bonneau tentera de rejoindre et sensibiliser plus de gens en 2009. Grâce à des partenaires comme Métromédia, une vaste campagne publicitaire est lancée sur les écrans télé du réseau de la STM.

– 30 –