Désyndicalisation et défusions - Le gouvernement Charest nous verra sur son chemin

Henri Massé était accompagné de : Jean-Pierre Ouellet, SQEES-298; Monique Audet, Service de la recherche FTQ; Jean Millette, un salarié de l’Hôpital psychiatrique Rivière-des-Prairies menacé de désyndicalisation; Serge Lalonde, SCFP.

Henri Massé était accompagné de : Jean-Pierre Ouellet, SQEES-298; Monique Audet, Service de la recherche FTQ; Jean Millette, un salarié de l’Hôpital psychiatrique Rivière-des-Prairies menacé de désyndicalisation; Serge Lalonde, SCFP.

Soutenu par un groupe de militants et de militantes, le président de la FTQ, Henri Massé, a exigé le retrait du projet de loi 7 concernant le personnel soignant en milieu familial, le 16 septembre en commission parlementaire à Québec.

Le projet de loi prévoit que ces salariés (qu’on appelle les ressources intermédiaires depuis la désinstitutionnalisation) ne seront plus considérés comme étant à l’emploi des établissements publics qui recourent à leurs services. Il annule toute décision qui aurait pu être rendue par un tribunal en leur faveur.

La FTQ présentera un autre mémoire en commission parlementaire, le 14 octobre, pour faire savoir au gouvernement Charest sa ferme opposition au projet de loi 9 sur les défusions municipales.

Deux dossiers parmi d’autres qui touchent de près des milliers de membres dans les syndicats affiliés et au sujet desquels la FTQ ne restera pas silencieuse.

Lire le communiqué de presse


Télécharger le Mémoire de la FTQ présenté à la Commission des affaires sociales sur le projet de loi no7 Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux



 » Le discours de la défusion, c’est celui des inégalités et des disparités  » Henri Massé, président de la FTQ – 14/10/2003

Télécharger le mémoire de la FTQ présenté à la Commission de l’aménagement du territoire sur le projet de loi no 9 Loi concernant la consultation des citoyens sur la réorganisation territoriale de certaines municipalités