Des pas vers une nouvelle coalition à la défense de la langue française au travail

Montréal, le 9 juillet 2012 - La FTQ et la CSN se réjouissent que le Forum mondial de la langue française qui s’est tenu à Québec du 2 au 6 juillet, fasse sienne la résolution discutée lors des ateliers syndicaux.

Parmi les 15 priorités retenues par les 1 200 participants et participantes en provenance d’environ 100 pays, nous retrouvons en effet la proposition syndicale d’œuvrer à une plus grande coopération syndicale internationale pour renforcer le français au travail. Inscrite sur le thème de L’AFFIRMATION FRANCOPHONE DANS L’ESPACE ÉCONOMIQUE, la proposition des représentants et représentantes des syndicats issus du Québec, de l’Europe, d’Haïti et de l’Afrique affirme que :

« Sur le plan international, les syndicats doivent se mobiliser et réclamer l’utilisation du français dans les entreprises transnationales comme dans les instances et forums internationaux. La Francophonie syndicale doit s’assurer d’une plus grande représentation politique au sein du mouvement syndical international et relancer ses actions de coopération. La Francophonie syndicale devrait envisager des programmes à destination de l’Afrique incluant l’alphabétisation en langue nationale ainsi que l’organisation et la formation des travailleurs migrants, précaires ou œuvrant dans l’économie informelle. »

Ces volontés sont issues d’une rencontre que les syndicats ont tenue à Québec et qui visait à convenir d’un diagnostic général de la situation du français comme langue de travail au sein de l’espace francophone et à discuter d’actions et d’outils pour concrétiser la coopération entre syndicats. Des outils comme le portail de la FTQ-CGT-CSN www.languedutravail.org ont poussé les délégués à innover pour assurer la francisation des milieux de travail, tout en assurant la protection des langues nationales en usage dans les divers pays de la Francophonie (ex : créole, langues africaines, arabe, amazigh…).

Ces revendications et propositions d’action seront portées au prochain conseil général de la CSI (Confédération syndicale internationale) en octobre prochain et les syndicats nationaux des pays présents en feront également la promotion.