Des contrats de 660 millions pour l’aérospatiale québécoise; bravo, mais beaucoup reste à faire

Montréal, janvier 2008-La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), salue l’octroie de 660 millions de dollars de contrats accordés récemment à l’industrie aéronautique québécoise par les firmes Boeing et Lockheed Martin.

Rappelons que le gouvernement fédéral a conclu des contrats d’achat de 4 avions C-17 de la firme Boeing pour un montant de 1,8 milliard de dollars et de 17 appareils C-130 d’une valeur de 1,4 milliards de dollars de la firme Lockheed. La FTQ rappelle que près de 60 % de l’industrie aéronautique canadienne se trouve au Québec et du même coup a vivement dénoncé le fait que le fédéral n’ait imposé aucune condition aux constructeurs pour que le Québec obtienne sa part de contrats.

Pour la FTQ, les investissements annoncés sont un pas dans la bonne direction, mais que le Québec doit s’attendre à obtenir d’autres contrats.

Par ailleurs, la FTQ rappelle au gouvernement fédéral que plus de 40 000 travailleurs et travailleuses ont perdus leur emploi dans les secteurs manufacturier et de la forêt et qu’il est urgent de mettre en place des programmes de formation et de soutien semblables à ce qui a été développé dans le secteur de la sidérurgie il y a quelques années.

Ces mesures allaient du soutien au revenu, aux programmes de préretraite pour les travailleurs âgés, au renouvellement du parc technologique, à la formation et à la réorientation de carrière pour les travailleurs plus jeunes par le biais des fonds de l’assurance-emploi.

-30-