Consultations prébudgétaires : La FTQ et la CSQ mèneront des actions ponctuelles de concert avec le Réseau de vigilance

Henri Massé, président de la FTQ <br><br><font color=red><b>Mémoire de la FTQ<br></b></font>Télécharger le mémoire de la FTQ présenté dans le cadre des consultations prébudgétaires du ministre des Finances du Québec, M. Yves Séguin <br> <br><i>Autres informations</i> <br> <font color=blue>Le gouvernement Charest noircit le portrait pour faire accepter ses décisions! En marge de la consultation prébudgétaire du ministre Séguin

Henri Massé, président de la FTQ

Mémoire de la FTQ
Télécharger le mémoire de la FTQ présenté dans le cadre des consultations prébudgétaires du ministre des Finances du Québec, M. Yves Séguin

Autres informations
Le gouvernement Charest noircit le portrait pour faire accepter ses décisions! En marge de la consultation prébudgétaire du ministre Séguin

Montréal, le 25 janvier 2004 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) s’associeront de façon ponctuelle aux actions menées régionalement par les groupes membres du Réseau de vigilance dans le cadre des consultations prébudgétaires du ministre Séguin qui débuteront mardi à Montréal.

« Nos organisations ne sont pas membres du Réseau de vigilance mais nous avons convenu, à l’occasion de discussions avec les membres de cette coalition, de mener des actions communes en fonction d’objectifs que nous partageons, notamment la nécessité que le prochain budget Séguin reflète les valeurs collectives des Québécois et non pas l’approche plutôt sombre du gouvernement Charest sur la situation et les perspectives économiques », ont déclaré MM. Henri Massé et Réjean Parent, respectivement présidents de la FTQ et de la CSQ.

« Tout en saluant la préparation et l’envoi par le ministère des Finances d’un document de consultation, nous avons un certain nombre de contributions à faire sur le vieillissement de la population qui a le dos large, sur le fardeau fiscal des Québécois soi-disant trop élevé, sur l’endettement collectif, sur une économie anémique qui traîne de la patte et sur un État trop interventionniste.

« Avant d’effectuer des choix budgétaires qui conditionneront plusieurs aspects de la vie de la population dans les mois et dans l’année à venir, nous croyons que le gouvernement doit écouter très sérieusement les propositions qui lui seront faites dans le cadre des consultations et non pas se contenter du credo répété ad nauseam voulant que tout ce qu’il fait était dans son programme », ont ajouté les présidents de la FTQ et de la CSQ.

« Ce gouvernement ne pourra continuer, comme il l’a fait à l’automne, à justifier ses politiques par des formules toutes faites, sans études sérieuses, au risque de continuer à perdre des points dans la confiance du public passablement entamée si on considère les plus récents sondages », ont ajouté les dirigeants syndicaux.

« Nous allons poursuivre l’opération d’information et de sensibilisation de la population sur les enjeux des politiques gouvernementales qui se conjuguent trop souvent avec l’appauvrissement de tranches de plus en plus importantes de la population », ont conclu Henri Massé et Réjean Parent.