Congés parentaux : La FTQ accueille favorablement l'entente Québec-Ottawa mais s'inquiète du fait qu'il manque encore plus de 200 millions de dollars

Montréal, le 1er mars 2005 – « Nous accueillons favorablement l’entente sur les congés parentaux finalement conclue entre Québec et Ottawa, mais nous nous inquiétons du fait qu’il manque encore plus de 200 millions de dollars pour la mise en place intégrale du régime québécois. Nous demandons donc au gouvernement Charest d’injecter les sommes nécessaires à cet effet », déclare le secrétaire général de la FTQ, M. René Roy.

« L’entente annoncée ce matin, après presque dix ans de luttes et de négociations, est une bonne nouvelle, d’autant plus que le régime québécois de congés parentaux sera l’un des meilleurs en Amérique du Nord, ajoute M. Roy. Cette entente doit absolument permettre la mise en vigueur du régime tel qu’adopté par l’Assemblée nationale en mai 2001. Or, nous sommes préoccupés du fait qu’il manque encore plus de 200 millions de dollars entre le coût prévu du régime et l’argent venant du fédéral. La FTQ demande que, dans le prochain budget du Québec, le gouvernement Charest débloque les sommes nécessaires pour la mise en place du régime dès le 1er janvier 2006. »

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.