Concentration de la presse : La FTQ appuie les syndiqués de The Gazette

Le 10 décembre 2001 - La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a accordé aujourd’hui son appui aux journalistes et aux autres syndiqués du quotidien The Gazette, à Montréal, dans la bataille majeure qu’ils viennent d’entreprendre contre les effets néfastes de la concentration de la presse.

Pour le secrétaire général de la FTQ, M. René Roy, «ce qui se passe actuellement à The Gazette concerne la sauvegarde de la liberté de la presse et cela nous concerne tous. La décision de la chaîne de journaux Southam d’imposer la publication d’un même éditorial à ses principaux quotidiens, partout au Canada, réduira la diversité et la pluralité des points de vue offerts au public, notamment aux lecteurs québécois de The Gazette. Cette opération d’uniformisation montre clairement que le nouveau propriétaire de la chaîne, CanWest Global de Winnipeg, se servira de son contrôle sur divers médias pour propager ses propres vues idéologiques et politiques partout au Canada».

Les journalistes de The Gazette sont membres de la Guilde des journaux de Montréal, qui représente aussi d’autres employés du quotidien. La FTQ représente pour sa part les employés des métiers de l’imprimerie à The Gazette.

La FTQ représente également les journalistes du réseau TVA et de CFCF-CTV, des quotidiens Le Journal de Québec et La Tribune de Sherbrooke, de CKAC Radiomédia et de plusieurs autres stations de radio et de télévision. La centrale représente au total quelques milliers de salariés dans toutes les grandes entreprises de presse, tant écrite qu’audiovisuelle, par l’entremise de trois syndicats : le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), le Syndicat des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) ainsi que le Syndicat des communications graphiques (SCG).

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.