Cols bleus regroupés de Montréal - TRÊVE ENTRE LA VILLE ET LES SYNDIQUÉS

Montréal, le jeudi 29 mai 2003 – À l’issue d’une rencontre tenue tard hier soir, une trêve a été conclue entre les hautes instances de la Ville de Montréal et les représentants du syndicat des cols bleus regroupés (SCFP 301). Cette décision va permettre la relance des négociations en vue d’harmoniser les différentes conventions collectives et de signer un premier contrat de travail unifié. Une première séance de négociation est d’ailleurs prévue lundi prochain, le 2 juin.

Les représentants syndicaux ont également indiqué qu’ils allaient se conformer à la décision du Conseil des services essentiels, rendue publique hier.

Le SCFP représente environ 70 % de l’ensemble des employés municipaux au Québec. En plus du secteur municipal, le SCFP est présent dans 10 autres secteurs d’activités au Québec, entre autres, la santé et les services sociaux, l’éducation, les transports urbain et aérien, l’hydroélectricité, les sociétés d’État et organismes publics québécois et les communications. Comptant au total près de 100 000 membres au Québec, il est le plus important syndicat affilié de la FTQ.