Charlesbourg - Les TUAC manifestent contre Sobeys

La chaîne d’alimentation la plus antisyndicale au Québec est la compagnie Sobeys, c’est bien connu. Les Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC-FTQ) en ont eu une nouvelle preuve récemment à Charlesbourg, près de Québec.

Une cinquantaine de salariés qui ont perdu leur emploi au IGA-Sobeys des Galeries Charlesbourg ont manifesté, le 12 mars, devant le nouveau IGA Extra que Sobeys ouvrait ce jour-là dans le même centre commercial. Les syndiqués contestent devant la nouvelle Commission des relations du travail (CRT) la décision de Sobeys de ne pas reconnaître leur accréditation syndicale au nouveau IGA Extra, qui se trouve à prendre la relève de leur ancien magasin.

Pour la présidente de la section locale 503 des TUAC, la consoeur Marie-Josée Lemieux, cette décision patronale n’est pas étrangère au fait que ces syndiqués ont fait une grève de 28 semaines, l’an dernier, pour conserver leurs acquis suite à l’arrivée de Sobeys. Le syndicat a donc fait appel à la CRT afin qu’elle oblige Sobeys à redonner à ces salariés leur emploi et les conditions de travail déjà négociées, en invoquant le fait qu’il s’agit d’un cas de transfert en vertu de l’article 45 du Code du travail.

La décision de la Commission est attendue en avril. Les TUAC-FTQ sont le plus important syndicat dans l’alimentation et le commerce au Québec.