Centraide - La FTQ donne toujours son coup de pouce

Lors du petit déjeuner traditionnel de la FTQ : Henri Massé saluant Louis Laberge; Gilles Raymond, président SPQ; Pierre Dupuis, directeur SCFP et vice-président FTQ; Robert Guay, AIMTA.

Lors du petit déjeuner traditionnel de la FTQ : Henri Massé saluant Louis Laberge; Gilles Raymond, président SPQ; Pierre Dupuis, directeur SCFP et vice-président FTQ; Robert Guay, AIMTA.

Comme par le passé, la FTQ et ses syndicats affiliés ont participé dans l’ensemble du Québec à la campagne de Centraide 2001. À Montréal, le traditionnel petit déjeuner tenu à la mezzanine du Complexe FTQ-Fonds, le 6 novembre dernier, a attiré plusieurs centaines de personnes qui, souhaitons-le, ont ensuite posé le geste attendu.

Sur l’ensemble du territoire du Montréal métropolitain, Centraide soutient plus de 250 organismes communautaires. L’objectif de la campagne dans le grand Montréal était de 38 millions $ et a été dépassé à quelque 39 millions $. Les affiliés de la FTQ ont fait leur large part. Dans l’ensemble des secteurs, les objectifs ont été dépassés de plus de 10 %. À elle seule, l’équipe de la FTQ (avec une participation de 80 %) a réussi à amasser plus de 15 000 $ et a obtenu le certificat Platine de Centraide pour une quatorzième année connsécutive.

Merci à tous et toutes et particulièrement à la coordonnatrice de la campagne pour la FTQ, Diane Benoît, pour ce geste de partage et de solidarité envers les personnes les plus démunies.

Saviez-vous que ?
  • avec plus du quart de sa population (27 %) vivant sous le seuil de faible revenu, la région métropolitaine de Montréal figure parmi les régions comptant le plus de personnes pauvres au Québec
  • chez les jeunes de 15 à 34 ans, le taux de pauvreté a progressé considérablement, passant de 22 % à 29 % entre 1990 et 1995
  • l’appauvrissement de la population entraîne une multitude de problèmes qui ont un impact direct sur la santé et le bien-être des gens.