Campagne de valorisation de la formation professionnelle et technique : Une invitation à découvrir 130 métiers et professions d'avenir

<br>Photo : Normand Blouin


Photo : Normand Blouin

Montréal, le 7 novembre 2005 – Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, M. Jean-Marc Fournier, et la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Mme Michelle Courchesne, ont lancé aujourd’hui la campagne annuelle de valorisation de la formation professionnelle et technique. Cette campagne met en évidence la diversité, l’accessibilité et la qualité de la formation professionnelle et technique offerte au Québec. Le lancement de la campagne 2005 s’est effectué dans les locaux de Musique Plus, en présence de la présidente de la Fédération des chambres de commerce du Québec et membre de la Commission des partenaires du marché du travail, Mme Françoise Bertrand, et du secrétaire général de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, également membre de la Commission des partenaires du marché du travail, M. René Roy.

Près du tiers des 640 000 emplois qui seront disponibles entre 2004 et 2008 exigeront une formation professionnelle ou technique. La campagne 2005 permettra, par l’entremise du site Internet www.toutpourreussir.com et de son pendant anglais, le www.headingforsuccess.com, de mieux faire connaître 130 de ces professions et métiers offrant d’excellentes perspectives d’emploi. « Les efforts de sensibilisation que nous faisons depuis deux ans en partenariat avec le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport et la Commission des partenaires du marché du travail portent fruits. Nous remarquons depuis 2003-2004, une augmentation des inscriptions dans les programmes de formation professionnelle et technique ciblés par les campagnes d’information. Notre responsabilité est de poursuivre notre travail d’information auprès des jeunes tout en respectant leurs goûts et leurs aptitudes. La campagne 2005-2006 va dans ce sens », a déclaré la ministre Michelle Courchesne.

Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport et le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale ont donc décidé de conjuguer leurs efforts afin de mieux faire connaître ces choix de carrière. Le thème de la campagne, Avec un métier qui t’allume, tu as tout pour réussir, met en relation la persévérance scolaire et la perspective pour l’élève d’occuper un emploi répondant à ses aspirations et à ses goûts, ce que la formation professionnelle et technique lui permet de faire. Le site Internet www.toutpourreussir.com constitue à ce chapitre une source de référence importante pour tous les jeunes qui souhaitent explorer les différentes avenues qui s’offrent à eux à cet égard. « Alors que des milliers d’emplois spécialisés ne trouvent pas preneurs au Québec, un nombre élevé d’élèves quittent chaque année le système d’éducation sans aucune qualification particulière. Nous avons donc le devoir de faire connaître les programmes de formation qui conduisent à des emplois d’avenir, et c’est ce que nous faisons avec cette campagne de promotion », a souligné le ministre Jean-Marc Fournier.

D’autre part, le phénomène de la mondialisation, combiné aux changements démographiques, place le Québec devant un défi de taille que nous devons relever collectivement. « Pour faire face aux défis de la mondialisation, de la concurrence mondiale accrue et du contexte démographique, les entreprises québécoises doivent pouvoir disposer d’une main-d’œuvre compétente, formée selon les besoins réels du marché, et en quantité suffisante. Dans ce contexte, il importe de soutenir activement l’insertion professionnelle des jeunes en créant de véritables ponts entre le monde scolaire et celui des affaires. À cet effet, la campagne Tout pour réussir est un bel exemple d’initiative basée sur l’émulation qui, par la formation professionnelle ou technique, amène des niveaux de dépassement permettant aux jeunes de grandir, de s’accomplir et d’acquérir une estime d’eux-mêmes, premières conditions de la réussite », a souligné la présidente-directrice de la Fédération des chambres de commerce du Québec, Mme Françoise Bertrand.

Le secrétaire général de la Fédération des travailleuses et des travailleurs du Québec, M. René Roy, a pour sa part déclaré que « l’apprentissage d’un métier, c’est non seulement l’assurance d’obtenir un bon emploi et un bon salaire, mais c’est aussi la possibilité de participer de façon active au développement économique et social de tout le Québec. Les jeunes doivent être fiers d’entreprendre une formation professionnelle ou technique ».

Au cours des prochains mois, plus de 200 activités visant à mettre en valeur les métiers présentant de bonnes possibilités d’emploi et les programmes de formation correspondants seront organisées dans les diverses régions du Québec. Journées portes ouvertes en entreprise, visites de centres de formation professionnelle, organisation de journées thématiques, production de cahiers spéciaux, voilà quelques exemples d’activités qui se dérouleront en 2005-2006. La campagne promotionnelle qui débute aujourd’hui se poursuivra jusqu’au 24 février 2006.