Campagne Centraide FTQ-Fonds : ce n'est qu'un départ

René Roy, secrétaire général de la FTQ, propose des portions généreuses de gâteau, sous l’œil attentif de Pierre Genest, pdg du Fonds de solidarité FTQ. <i>(Photo: Serge Jongué)

René Roy, secrétaire général de la FTQ, propose des portions généreuses de gâteau, sous l’œil attentif de Pierre Genest, pdg du Fonds de solidarité FTQ. (Photo: Serge Jongué)

Un lancement qui connaît un vif succès
Tout un lancement que celui de la campagne Centraide FTQ-Fonds qui a permis de recueillir plus de 1 500 $ en deux heures, le 6 novembre.

Une idée de la vice-présidence aux affaires publiques du Fonds de solidarité, Le midi des p’tits becs sucrés proposait aux occupants du Complexe FTQ-Fonds toute une variété de desserts et autres sucreries cuisinés par des salariés des deux organisations… moyennant une gentille contribution.

Un organisme bénéficiaire de Centraide du Grand Montréal était sur place pour témoigner de l’importance de cet appui. Madame Teresa Peñafiel, porte-parole de l’Association multiethnique pour l’intégration des personnes handicapées, a expliqué le travail de l’organisation et l’aide précieuse apportée par Centraide.

Sortir les gens de leur isolement
Pour sa part, Henri Massé, président de la FTQ et coprésident de la campagne Centraide – secteur public 2002, a souligné la contribution remarquable de cet organisme dans notre société : «Centraide n’est pas seulement un pourvoyeur d’argent. Centraide aide les organisations à se structurer et à s’organiser pour faire un travail plus efficace. En bout de ligne, Centraide contribue à sortir les gens de leur isolement.»

La campagne Centraide se poursuit dans nos rangs. Cette année, l’objectif total est de 40 millions de dollars. Depuis plusieurs années, les travailleurs et les travailleuses contribuent pour 55 % du total recueilli dans toutes les régions du Québec. Nous pouvons sûrement continuer sur cette lancée en faisant preuve, collectivement, de notre habituelle générosité!