Budget Flaherty : un copier-coller… sans vision!

Montréal, le 6 juin 2011 – Bien que la situation économique ait connu un nouveau souffle générant de nouveaux revenus pour le gouvernement, celui-ci a décidé non seulement de reconduire pour l’essentiel son budget de mars dernier, mais il projette maintenant d’avancer le retour à l’équilibre budgétaire d’une année.

« Mais pas à n’importe quel prix, a commenté le secrétaire général de la FTQ, Daniel Boyer. Il le fera en faisant des coupes draconiennes dans les dépenses de programme. En fait, ce qui est au cœur de ce budget, c’est la réduction de la taille de l’État. Tous les ministères sont mis à contribution et quand on sait que les deux tiers des dépenses consistent en salaires, on a raison de craindre le pire pour les salariés de la fonction publique et la qualité des services rendus à la population. »

« On ne saurait que répéter ce que nous disions au soir du 22 mars : le budget prévoit des pinottes pour l’emploi et l’économie, des investissements ridicules dans les secteurs manufacturier et de la forêt… Les chômeurs et les chômeuses continuent de faire les frais de cette orientation d’austérité, de même que les aînés les plus pauvres et les futurs retraités », a ajouté Daniel Boyer.

La FTQ déplore à nouveau la diminution d’impôts des grandes entreprises, des institutions financières et des pétrolières, alors que le Canada offrait déjà des conditions fiscales avantageuses. « Cette baisse pourrait représenter quelque 10 milliards de dollars sur trois ans. Ce n’est pas de la tarte! a poursuivi Daniel Boyer, surtout quand on sait que plusieurs études démontrent que ce ne sont pas les grandes entreprises qui créent le plus d’emplois. Elles préfèrent plutôt augmenter leur encaisse que d’investir dans la machinerie, l’équipement et l’emploi. »

La FTQ apprécie que le gouvernement Harper ait enfin décidé de compenser les Québécois et les Québécoises pour l’harmonisation de la TVQ et de la TPS. Après tout, après avoir déjà réglé la question avec les autres provinces, il était temps qu’il paie son dû au Québec.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus de 600 000 membres.

– 30 –

Source : FTQ
Renseignements : Jean Laverdière 514 893-7809