Au moins un millier de syndiqués parmi les victimes des attentats aux États-Unis - Le président de l'AFL-CIO, John Sweeney, écrit à la FTQ

Montréal, 17 septembre 2001 – Au moins un millier de membres des syndicats américains sont au nombre des victimes des attentats perpétrés le 11 septembre aux États-Unis, indique un bilan provisoire transmis à la FTQ par l’AFL-CIO, la grande centrale syndicale américaine.

Les membres du Syndicat des pompiers, avec plus de 300 victimes, sont lourdement frappés, de même que ceux et celles de l’Union des employés de service – préposés à l’entretien des édifices –, du Syndicat des fonctionnaires fédéraux, du Syndicat des communications, de l’Union des employés de restaurants et de cafétérias, ainsi que plusieurs autres groupes de syndiqués.

« Cette attaque haineuse visait des travailleurs et des travailleuses et il est essentiel que les syndiqués du monde entier s’unissent contre le terrorisme qui frappe des innocents », écrit le président de l’AFL-CIO, M. John Sweeney, dans une lettre adressée à MM. Henri Massé et René Roy, respectivement président et secrétaire général de la FTQ, pour les remercier du message de solidarité et du don envoyés par la centrale. « Tous doivent condamner de tels actes et leurs auteurs ne doivent trouver aucun refuge. Nous exhortons le monde du travail tout entier à apporter son appui pour qu’ils soient traduits en justice », ajoute M. Sweeney.

Après avoir remercié de sa solidarité « la grande famille syndicale partout dans le monde » M. Sweeney conclut : « Alors que notre vie doit reprendre son cours, nous savons, plus que jamais, que nous ne sommes pas seuls. »

Un lourd bilan chez les syndiqués

Dans le bilan provisoire transmis à la FTQ par l’AFL-CIO, les pertes de vie, encore difficiles à estimer, ont surtout frappé les membres des syndicats suivants : le Syndicat international des pompiers (plus de 300), l’Union des employés de service (près de 350), le Syndicat des fonctionnaires fédéraux (plus de 200), le Syndicat des communications (plus de 200), l’Union des employés de restaurants et d’hôtels (plus de 100), le Syndicat des employés professionnels et de bureau, la Fraternité des ouvriers en électricité, plusieurs syndicats du bâtiment, les syndicats des agents de bord et des pilotes ainsi que le Syndicat des policiers de New-York.

Selon le rapport de l’AFL-CIO, de 75 000 à 100 000 personnes sont sans travail à New York et Washington par suite des attentats.

L’AFL-CIO reçoit des dons à son Union Community Fund à Washington (www.unioncommunityfund.org).

On peut trouver d’autres informations sur le site internet www.aflcio.org

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.