Assurance-emploi : la FTQ demande au gouvernement de maintenir et bonifier les programmes de prestations supplémentaires

Montréal, le 10 septembre 2010 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) juge indécente la décision du gouvernement Harper de sabrer dans les prestations supplémentaires régulières de cinq semaines et de 20 semaines pour les travailleurs ayant beaucoup d’ancienneté tout en haussant les cotisations.

« Au vol de grand chemin des 57 milliards de dollars de surplus s’ajoute une réduction inacceptable de l’admissibilité aux prestations alors que le nombre de nouveaux chômeurs ne cesse d’augmenter. Le gouvernement Harper doit enlever ses lunettes roses, maintenir et même bonifier les programmes mis en place l’an dernier », a indiqué le secrétaire général de la FTQ, René Roy.

Quant au déficit artificiel de 10 milliards de dollars pour 2009-2010 laissé au nouvel Office de financement de l’assurance-emploi du Canada, la FTQ demande qu’il soit ramené à zéro.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

-30-