Appui du président de la FTQ aux lock-outés de Vidéotron Télécom

Le président de la FTQ, Henri Massé, sur la ligne de piquetage des lock-outés de Vidéotron Télécom, membres du SCEP

Le président de la FTQ, Henri Massé, sur la ligne de piquetage des lock-outés de Vidéotron Télécom, membres du SCEP

Montréal, le 7 mai 2002 – Le président de la FTQ, M. Henri Massé, s’est rendu appuyer les quelque 115 techniciens de Vidéotron Télécom sur leur ligne de piquetage, à 11 h ce matin, devant le 2155, boul. Pie IX à Montréal.

Les techniciens de Vidéotron Télécom, en lock-out depuis le 30 avril dernier, sont membres du Syndicat des communications, de l’énergie et du papier (SCEP-FTQ) qui compte quelque 50 000 membres au Québec. Leur convention collective est échue depuis le 21 décembre 2001.

Les principaux points en litige concernent le travail de syndiqués effectué par des cadres, la possibilité de déplacement avec période de familiarisation en cas de mise à pied et, enfin, les salaires et la durée de la convention collective. Le syndicat réclame un contrat de trois années avec des augmentations salariales de 8,5 % alors que l’employeur offre un contrat de cinq années, avec gel salarial la première année et 7 % d’augmentation pour les quatre années subséquentes.

Rappelons que Vidéotron Télécom a dégagé 23 millions de dollars en revenus nets pour l’année 2001 et prévoit 44 millions en revenus bruts pour 2002.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.