Annonce du projet d'un milliard de CEPSA :La FTQ salue cet investissement clef dans la pétrochimie à Montréal

Montréal, 1er février 2001 - Le président de la FTQ, M. Henri Massé, a salué l’annonce faite ce matin à Madrid, par le premier ministre Bouchard, d’un investissement majeur de près d’un milliard de dollars de la société espagnole CEPSA, en partenariat avec la SGF, pour la construction d’une usine de pétrochimie dans l’Est de Montréal. « Il s’agit là d’un investissement clef qui contribuera à relancer et aussi à développer le secteur de la pétrochimie. C’est le plus important investissement fait au Québec depuis la construction de la nouvelle aluminerie de l’Alcan à Alma », dit M. Massé.

« Le 25 octobre dernier, rappelle-t-il, la FTQ est intervenue devant le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement pour soutenir ce projet créateur d’emplois qui fera appel à une nouvelle technologie de pointe. Comme nous l’avions soutenu, le BAPE a reconnu que le projet contribuera peu à la détérioration du milieu et qu’il respecte les normes et les critères établis pour la protection de l’environnement. »

M. Massé souligne que l’usine de la CEPSA et celle déjà existante de Pétrochimie Coastal, qui fournira la matière première, emploieront environ 500 personnes lorsque la production commencera en 2002. L’usine de la CEPSA produira une résine qui servira à la production de bouteilles de plastique recyclables pour l’eau, les boissons gazeuses et la bière.

La FTQ représente la grande majorité des salariés du secteur pétrochimique et pétrolier au Québec, par l’entremise notamment du Syndicat des communications, de l’énergie et du papier (SCEP). La plus grande centrale syndicale québécoise représente près d’un demi-million de membres.