Air Canada : les syndicats vont contester la légalité des abolitions de postes annoncées

Montréal, le 21 mars 2003 — Les trois plus importants syndicats d’Air Canada, affiliés à la FTQ au Québec, vont contester la légalité des abolitions de postes annoncées hier par l’employeur et qui doivent se chiffrer à plus de 3000, soit environ 10% du personnel syndiqué de la société aérienne. Ils s’appuient sur la clause de garantie d’emploi en vigueur dans leurs contrats de travail et qui été confirmée récemment par le Conseil canadien des relations industrielles.

Des rencontres sont prévues à ce sujet avec l’employeur au début de la semaine prochaine à Montréal. Elles porteront aussi sur le plan patronal de réduction des coûts de main-d’œuvre, de l’ordre de 650 millions de dollars, présenté aux syndicats récemment.

Les trois syndicats regroupent quelque 30 500 membres à Air Canada, dont plus de 7 000 au Québec. Ces syndicats sont les suivants :

L’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale (AIMTA-FTQ), le plus important syndicat concerné, représente plus de 15 000 mécaniciens, bagagistes et autres employés au sol, dont 4 500 au Québec. Ce syndicat est déjà en négociations, depuis plusieurs mois, pour le renouvellement de son contrat de travail échu depuis juin dernier. Son président, M. Jean Jallet, est également un vice-président de la FTQ.

Le Syndicat national de l’automobile, de l’aérospatiale et du transport (TCA-FTQ) représente quelque 7 500 préposés à la billetterie, aux réservations et au programme Aéroplan, dont près de 1 300 au Québec. Le contrat de travail de ses membres est en vigueur jusqu’en mars 2004.
Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ) représente près de 8 000 agents de bord, dont quelque 1 200 au Québec. Le contrat de travail de ses membres est en vigueur jusqu’en août 2005.

Un syndicat indépendant représente les quelque 3 300 pilotes d’Air Canada.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.