AFPC - Le projet de la chaîne d'approvisionnement : leçons retenues

Lettre ouverte aux membres de l’UEDN

Les membres et les dirigeant-e-s syndicaux sont en liesse partout au Canada à la suite de la récente nouvelle que le ministère de la Défense nationale a reculé et a décidé de ne pas confier la chaîne d’approvisionnement militaire à Tibbett and Britten Group. Il s’agit d’une victoire pour les travailleurs et les travailleuses de la chaîne d’approvisionnement et pour notre syndicat.

Cette décision indique que les hauts fonctionnaires à la Défense nationale ont reconnu la valeur du travail efficace et professionnel qu’accomplissent nos membres à la chaîne d’approvisionnement. Cette décision confirme également notre message qu’aucune entreprise de l’extérieur ne peut effectuer cet important travail de manière aussi efficace que les travailleurs et les travailleuses de la fonction publique.

Votre syndicat, l’Alliance de la Fonction publique du Canada/Union des employés de la Défense nationale (AFPC/UEDN), est enchanté du succès qu’a connu la campagne visant à mettre fin au projet de privatisation de la chaîne d’approvisionnement. De façon prioritaire, nous avons voulu sauvegarder la sécurité d’emploi de nos membres ainsi que leurs salaires et avantages qui étaient menacés par un entrepreneur privé. Nous ne pouvions tout simplement pas accepter sans mot dire les conséquences désastreuses que la privatisation aurait vraisemblablement eues sur les opérations de nos Forces armées. Il nous fallait donner l’alerte.

L’AFPC/UEDN a porté de diverses façons son message à l’attention de la Défense nationale, de nos député-e-s et du public canadien. On a fait savoir que le projet de la chaîne d’approvisionnement n’était pas dans l’intérêt public, qu’il ne permettrait pas de réaliser des économies et qu’il allait à l’encontre des objectifs du Canada en matière de sécurité. Pour ce faire, nous avons diffusé notre message à la télévision et à la radio, dans des journaux et des dépliants d’information, dans des lettres aux député-e-s, lors de manifestations, de rencontres avec les député-e-s et d’audiences devant le comité permanent de la Défense nationale de la Chambre des communes.

Il est finalement devenu évident pour la Défense nationale que les importantes économies promises par la firme Tibbett and Britten étaient vraiment exagérées.

Contrairement à d’autres expériences avec les exploitants du secteur privé, on a mis fin à ce projet avant qu’une catastrophe n’éclate, et ce, grâce au travail de sensibilisation que nous avons fait auprès de nos collectivités et grâce à l’appui de nos député-e-s et de nos membres.

La Défense nationale a également annoncé qu’elle désire rendre la chaîne d’approvisionnement encore plus efficace par son nouveau projet d’optimisation de l’acquisition et du soutien du matériel (ASM). Même si ce projet entraînera certainement quelques changements, les membres de l’AFPC-UEDN sont protégés.

  • Aucun employé-e nommé pour une période indéterminée, disposé à accepter une offre d’emploi raisonnable, n’aura à quitter la fonction publique.
  • Durant les trois premières années de ce projet, on ne demandera à personne de déménager afin d’accepter une offre d’emploi raisonnable, à moins qu’une personne ne le souhaite.
  • Les membres sont pleinement protégés par la Directive sur le réaménagement des effectifs.
  • Les prestations de fin d’emploi ou de pension ne seront pas touchées.

    Votre syndicat collaborera de près avec la Défense nationale dans le cadre de la révision du processus d’approvisionnement. La sous-ministre, Margaret Bloodworth, a déclaré : « nous vous assurons que tout au long du processus nos employé-e-s demeureront la priorité et que nous ferons tous les efforts possibles pour limiter les conséquences négatives ». Nous entendons nous assurer que la Défense nationale respecte son engagement.

    Merci de l’appui inébranlable que vous avez témoigné à votre syndicat. Cette lutte nous a appris d’importantes leçons – en travaillant ensemble, nous pouvons changer les choses.

    En toute solidarité,

    La présidente nationale, Le président national,

    Alliance de la Fonction publique Union des employé-e-s de la Défense,

    du Canada nationale, AFPC

    Nycole Turmel John MacLennan

    c.c.: J. Turcq, vice-président exécutif régional, AFPC- Québec

    R. Benson, vice-présidente exécutive régionale, AFPC-Prairies

    Bureaux régionaux de l’AFPC

    Exécutif national de l’UEDN