Accord entre IKEA et la FITBB sur les droits des travailleurs

Accueil

Principaux acteurs :

  • Fédération internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (FITBB)
  • IKEA

    La multinationale :
    IKEA est une des plus grandes multinationales dans le secteur du meuble avec ses usines dans quelque 70 pays et avec ses détaillants dans approximativement 30 pays. IKEA doit donc faire face à des différences culturelles, économiques et sociales. Depuis quelques années, la compagnie suit un code de conduite portant sur les conditions éthiques et sociales dans ses relations avec ses contracteurs à travers le monde.

    Les composantes de l’accord :

    L’accord, signé le 25 mai 1998, permettra à un comité de surveillance de la FITBB de surveiller si IKEA et ses fournisseurs respectent le code de conduite d’IKEA sur les droits des travailleurs :

  • L’emploi doit être choisi librement, le travail forcé, l’esclavagisme et le travail non-volontaire dans les prisons (conventions #29 et #105 de l’OIT) sont des infractions au Code;

  • La discrimination n’est pas tolérée. Tous devront avoir les mêmes chances et devront être traités de la même façon indépendament de la race, la couleur, le sexe, les opinions politiques, la nationalité, le milieu social (conventions #100 et #111 de l’OIT);
  • Le travail des enfants est interdit. Seuls les travailleurs âgés de 15 ans et plus peuvent être employés (conventions #138 de l’OIT);
  • Le droit de s’associer et de se syndiquer doit être reconnu (conventions #87 et #98). Il ne doit pas y avoir de discrimination envers les représentant syndicaux (convention #135 et recommandation #143 de l’OIT);
  • Des salaires adéquats doivent être payés. Les salaires et les conditions de travail doivent rencontrer les normes établies dans le pays respectif;
  • Le temps de travail doit être raisonnable et respecter les normes établies dans le pays respectif.;
  • Les conditions de travail doivent être décentes. Les environements de travail doivent être sécuritaires, hygiéniques et non-nocifs pour la santé;
  • L’abus physique, les menaces, les punitions, le harcèlement sexuel et moral doit être interdit;
  • L’environement doit être respecté.
  • Un comité de surveillance, composé de 2 membres de la compagnie IKEA et de 2 membres de la FITBB veille à ce que les clauses de l’accord soient respectées. Si ce n’est pas le cas, le comité devra prendre les mesures nécessaires pour régler la situation. Par exemple, le comité a visité des usines en Malaisie et en Hongrie et a conclu qu’IKEA collaborait pleinement en implantant les clauses de l’accord de façon constructive.