20e assemblée annuelle des actionnaires « Le Fonds de solidarité FTQ compte parmi les plus belles réalisations économiques du monde syndical » — Henri Massé

Montréal, le samedi 8 novembre 2003 — À l’occasion de la 20e assemblée générale annuelle du Fonds de solidarité FTQ aujourd’hui, le président de la FTQ et du conseil d’administration du Fonds de solidarité FTQ, monsieur Henri Massé, avait de bonnes nouvelles à communiquer aux 550 119 actionnaires du Fonds.

« Le Fonds de solidarité compte parmi ce que les syndicats ont fait de meilleur. Cette institution financière syndicale, vouée au maintien et à la création d’emplois, fait maintenant partie de notre patrimoine collectif. En 20 ans, nous avons parcouru un chemin considérable et provoqué un changement spectaculaire dans les mentalités. Ce fut une véritable révolution. »

« Le Fonds a renoué avec la rentabilité au second semestre de l’exercice 2003, avec un bénéfice net de 35,4 millions $, dégageant ainsi un rendement positif de 0,8 %. Pour l’exercice terminé au 30 juin 2003, le Fonds enregistre toutefois une perte nette de 325,5 millions $, soit un rendement négatif de 6,9 %. Nous allons continuer les efforts amorcés afin d’annoncer encore des rendements positifs à nos actionnaires. Je tiens à les remercier pour leur soutien et la solidarité qu’ils ont manifestés envers le Fonds depuis sa création et, tout spécialement, au cours des deux dernières années. »

Malgré un contexte économique difficile, le Fonds a réussi la troisième meilleure campagne de souscription de son histoire, recueillant 725 millions $ en épargne au cours de son dernier exercice. « Nous devons en bonne partie ce succès au travail soutenu de nos quelque 2 245 responsables locales et responsables locaux dans les syndicats, une des grandes forces du Fonds », note M. Massé.

Faits saillants 2003

Le Fonds de solidarité FTQ a maintenant un actif net de 4,6 milliards $, le plus important actif net depuis sa création. Au cours de l’exercice, le Fonds a investi 368,5 millions $ dans des entreprises québécoises et compte actuellement 2 104 entreprises partenaires. La juste valeur des investissements à impact économique québécois est maintenant de 2,6 milliards $ et le nombre d’emplois créés, maintenus ou sauvegardés est de 91 694.

Le rendement du Fonds a été de 3,6 % pour les 10 dernières années et de 4,9 % depuis le début de nos activités. Ces rendements n’incluent pas les crédits d’impôt de 30 % offert aux actionnaires par les deux paliers de gouvernements dans le but d’encourager la création d’emplois.

Le Fonds de solidarité FTQ a autorisé quelque 32 698 demandes de rachat de nos actionnaires pour un montant de 240 millions $ dans le cadre de leur retraite. De plus, 5 931 demandes étaient relatives au programme d’accession à la propriété (RAP) pour l’achat d’une première propriété. Finalement, plus de 300 demandes ont été effectuées afin de permettre à nos actionnaires d’effectuer un retour aux études. Les rachats totalisent 312,2 millions $ pour l’exercice terminé le 30 juin 2003.

Évolution des investissements

Des investissements de 368,5 millions de dollars ont été réalisés par le Fonds de solidarité FTQ à la grandeur du Québec, car le développement des régions demeure une priorité pour le Fonds.

Ainsi, le secteur des industries et services a engagé des investissements pour un montant de 181 millions de dollars, tandis que le secteur des nouvelles technologies (132 millions de dollars), le secteur immobilier (46 millions de dollars) et le secteur du développement régional (10 millions de dollars) complétaient le tableau.

« Nous consacrons, a souligné Pierre Genest, président-directeur général du Fonds de solidarité FTQ, 70 % de nos investissements au secteur traditionnel. Les autres institutions font le choix contraire: au Canada, elles réalisent en moyenne 89 % de leurs investissements dans le secteur technologique, contre seulement 11 % dans le secteur manufacturier. C’est d’ailleurs dans le secteur traditionnel qu’on engage le plus de personnes. »

Le Fonds de solidarité FTQ a également fait des investissements stratégiques dans les secteurs des biotechnologies. Le Fonds a aussi réinvesti dans des entreprises partenaires, les appuyant ainsi dans leur croissance.

« Nous allons travailler, de poursuivre Pierre Genest, avec les entreprises bien gérées et axées sur la croissance. Le Fonds a maintenant atteint une taille qui lui permet d’accompagner des entreprises partenaires dans leur croissance et de soutenir des entreprises plus importantes, sans pour autant diminuer l’effort consenti aux entreprises plus petites. Nous serons toujours au rendez-vous avec les entreprises qui entendent profiter de l’occasion pour croître et nous allons toujours les appuyer. »

Formation économique

Le Fonds a également dans sa mission de favoriser la formation des travailleuses et des travailleurs dans le domaine de l’économie afin de leur permettre d’accroître leur influence sur le développement économique du Québec.

« C’est le volet de notre mission dont je suis le plus fier, dit Henri Massé. Cette année, la Fondation de la formation économique a dispensé 410 cours à quelque 6 561 participants. Dans ce domaine, nous avons été des précurseurs et continuerons d’innover. »

Croissance rentable

Avec l’appui des membres du conseil d’administration du Fonds de solidarité FTQ, l’objectif principal est de s’assurer d’une croissance rentable pour la prochaine année. « Nous nous sommes dotés d’un projet commun où nous retrouvons trois grands enjeux fondamentaux indissociables: rentabilité, souscription et investissements. Nous connaissons les conditions essentielles au succès de ces trois enjeux. Nous avons identifié les actions et les indicateurs qui vont nous guider vers l’atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés », ont conclu messieurs Massé et Genest.

Le Fonds de solidarité FTQ, dont l’actif net s’élève à plus de 4,6 milliards $ au 30 juin 2003, est un fonds d’investissement qui fait appel à l’épargne des Québécoises et des Québécois, grâce en particulier à son REER, afin de contribuer à la création et au maintien d’emplois dans les entreprises et de participer au développement économique du Québec. Le Fonds compte maintenant plus de 550 000 actionnaires et a participé, seul ou avec d’autres partenaires financiers, à la création, au maintien ou à la sauvegarde de 91 694 emplois. (www.fondsftq.com class=lien3″ target= »_blank »>www.fondsftq.com)

Faits saillants au 30 juin 2003
Actif net
4,6 milliards $*
Nombre d’actionnaires
550 119
Souscriptions
725 M $
Rendement du Fonds
(6,9 %)
Juste valeur des investissements à impact économique québécois
312,2 M $
Investissements de l’exercice
2,6 milliards $
Nombre d’entreprises partenaires
368,5 M $
Nombre d’emplois créés, maintenus ou sauvegardés
2 104
Valeur nette par action ordinaire catégorie A
91 694
* Le plus gros actif net du Fonds depuis sa création.

 

Résultats
(En millions de dollars)

1er semestre
(360,9)
(7,9 %)
2e semestre
35,4
0,8 %
Exercice 2003
(325,5)
Exercice 2002
(551,5)
Valeur de l’action au 30 juin 2003
20,36 $